Dans ce blogue, nous allons aborder la douleur chronique et comment vivre avec ce genre d’atteinte. Nous vous donnerons des pistes de traitements et d’interventions possibles pour mieux comprendre et mieux vivre avec celle-ci.

Qu’est-ce que la douleur chronique?

Premièrement, la douleur chronique peut survenir sans cause connue après la guérison du corps ou après le traitement d’une maladie. La douleur devient chronique lorsque celle-ci persiste après plus de 3 mois.

Il existe, selon Santé Canada, deux types de douleur chronique. Premièrement, il y a la douleur de type primaire qui n’a pas de cause déterminable. Ce sont des douleurs liées à des maladies par exemple la fibromyalgie ou encore certaines douleurs lombaires. Deuxièmement, il y a la douleur de type secondaire qui survient suite à des maladies ou d’autres problèmes sous-jacents. C’est-à-dire, une douleur de type post-chirurgicale ou encore, celle ressentie lors d’un traitement pour le cancer.

Arthrose, arthrite?

l’Arthrose touche 1 Canadien sur 5. C’est un phénomène qui peut être accentué soit, par le vieillissement, soit par certaines professions, soit par les blessures articulaires ainsi que l’obésité. Alors que l’arthrite constitue une inflammation au niveau des articulations, l’arthrose est causée par l’incapacité du corps à réparer les tissus articulaires. Ceci amène une dégénérescence du cartilage (petit coussin entre les os). Ainsi, cela peut causer des raideurs, de la douleur, une diminution de mobilité articulaire et de l’inflammation.

40% des gens atteints d’arthrite souffrent de douleur chronique qui limite leurs activités. Toutes les articulations peuvent être touchées par l’arthrose. Par contre, elle touche surtout les articulations importantes telles que les hanches, les genoux ou encore la colonne vertébrale.

Vivre avec la douleur chronique

Près de 8 millions de Canadiens vivraient avec une douleur chronique, donc rassurez-vous, vous n’êtes pas seul. Toutefois, vivre avec une douleur chronique peut être une expérience difficile par son lot de défis émotionnels, physiques et sociaux.

Puisque la douleur n’est pas visible, vous pouvez avoir l’impression que votre entourage ne vous comprend pas, ou même banalise votre douleur, ce qui peut créer des frustrations. Vivre avec la douleur chronique peut aussi limiter vos activités de la vie quotidienne, vos loisirs, etc. Éventuellement, cela peut même créer de l’isolement et une perte d’autonomie peut aussi survenir.

Donc, comment intervenir en lien avec la douleur chronique? Premièrement, il ne faut pas hésiter à consulter vos professionnels de la santé. La douleur chronique peut avoir des répercussions importantes sur votre santé émotionnelle, votre santé mentale ainsi que votre santé physique.

Traitements et interventions possibles

Il y a plusieurs traitements et interventions qui sont recommandés pour traiter la douleur

Consultez vos professionnels de la santé

Premièrement, il est fortement recommandé de consulter votre médecin et votre pharmacien pour tout produit pharmaceutique incluant une médication appropriée. De plus, le fait d’en apprendre plus sur votre douleur chronique peut vous aider à modifier vos pensées et vos comportements au quotidien. Ainsi, obtenir de la formation, assister à des conférences ou encore demander à votre professionnel de la santé d’expliquer votre maladie ou votre condition pourrait vous aider à mieux la gérer.

Pleine conscience

Puisque le stress et l’anxiété peuvent augmenter votre douleur, les interventions mettant l’accent sur la pleine conscience telles que les méditations et les respirations (voir blogue La respiration consciente et ses bienfaits) sont aussi des interventions à privilégier pour mieux gérer votre douleur. La pratique de l’auto-gestion de votre douleur via une participation à un groupe de soutien pourrait aussi vous être bénéfique.

Activité physique adaptée

La pratique d’une activité physique adaptée à vos capacités et à votre condition est encouragée pour ressentir les bienfaits de détente, maintenir votre mobilité et votre force musculaire. Avec de la douleur, il se peut que vous ne soyez pas encouragé à bouger, ce qui est normal! Il ne faut toutefois pas cesser de bouger, car ce sera pire! Il est donc fortement recommandé de modifier vos activités ou même d’explorer peut-être une nouvelle activité qui sera adapté à vos capacités et à votre condition actuelle.

L’important est de bouger un petit peu tous les jours selon votre tolérance en respectant vos limites. Vous pourriez peut-être explorer le yoga sur chaise ou encore le thaï chi, deux disciplines où vous allez pouvoir bouger dans la douceur en respectant vos limites. Invitez vos proches à bouger avec vous pour avoir plus de plaisir!

Gestion d’énergie

La fatigue change la façon dont on perçoit la douleur. Il est donc important de bien gérer son énergie et d’avoir un sommeil récupérateur. Il est recommandé d’alterner vos activités au quotidien avec des moments de repos. Vous pouvez aussi adapter certaines de vos activités en vous asseyant par exemple sur une chaise pour la réalisation de certaines tâches, telle que la cuisine ou pour faire la vaisselle. Il est aussi conseillé de ne pas faire toutes les tâches domestiques dans la même journée, mais bien de les diviser au courant de la semaine.

Finalement, il existe plusieurs approches thérapeutiques qui pourraient vous aider dans la gestion de votre douleur chronique telle que la massothérapie, l’ostéopathie ainsi que la physiothérapie!

N’hésitez pas à consulter un professionnel de la physiothérapie chez Physiothérapie S Mobile afin que nous puissions vous accompagner dans la gestion et le traitement de votre douleur chronique. Contact – Physiothérapie SMOBILE (physiotherapiesmobile.com)

Daphné Masson / T.phys.

Sources pertinentes :

https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/douleur-chronique.html

https://arthrite.ca/

Ankara Escort

Recevez les dernières nouvelles de l'entreprise