Le glaucome chez nos aînés

Le glaucome chez nos aînés est un des troubles de yeux les plus prévalents et peut avoir un impact considérable sur leur qualité de vie et leur santé. Prenons un moment pour regarder cela de plus près.

Nous entendons souvent parler du glaucome chez nos aînés et l’associons à une baisse de vue qui peut mener à une perte complète de la vision (cécité). Cette maladie affecte non loin de 67 millions de gens dans le monde entier, dont 400 000 Canadiens ce qui en fait la cause principale de cécité partout à travers le monde.

Les yeux sont des organes complexes et sont composés de multiples éléments qui fonctionnent de pairs afin que nous puissions voir. Parmi ces éléments, nous retrouvons le nerf optique, comparable à un câble de transmission. Le nerf optique a pour fonction de transmettre l’information visuelle au cerveau. Lorsqu’il y a présence de glaucome, le nerf optique remplit difficilement sa fonction car une forte pression causée par un mauvais drainage du liquide contenu dans le globe oculaire est exercée dans l’oeil. Cela entraîne une dégradation lente du nerf optique ce qui se traduit en une mauvaise réception des informations visuelles et qui résulte en une perte de vision temporaire ou permanente, pour la vision périphérique ou centrale. [1]

Quelle est la différence entre la vision périphérique et la vision centrale?

Une perte de vision périphérique implique une détérioration des facultés à déceler les mouvements, les personnes ainsi que les contours des gens et des objets. Tandis que lorsque l’on parle d’une perte de vision centrale, on parle d’une diminution de l’acuité visuelle, ce qui implique une détérioration de la capacité à distinguer clairement et en détails les personnes ou objets ou l’on dépose le regard. [2]

Qu’est ce qui cause le glaucome chez nos aînés?

Les facteurs sont multiples mais ceux qui ressortent le plus sont les problèmes de circulation, l’inflammation, certaines infections, les problèmes métaboliques ainsi que les maladies héréditaires.

Quels sont les signes et les symptômes du glaucome? [3]

    • Rougeur des yeux
    • Douleurs aux yeux
    • Vision floue
    • Maux de tête
    • Pupilles dilatées
    • Sensibilité modérée à élevée à la lumière
    • Perception de cercles colorés autour des lumières
    • Nausées et/ou vomissements

 Quels sont les problèmes engendrés par cette maladie?

Chez la personne âgée [4]

Outre les conséquences et symptômes énumérés plus haut, il faut prendre en considération l’impact psychologique que cette condition peut engendrer. Lorsque le diagnostic est posé, il est possible que la personne atteinte sombre dans une dépression et qu’elle ressente de l’anxiété. De plus, des activités tel que la conduite d’un véhicule et la pratique des activités de la vie quotidienne deviennent limitées. Avec le temps, plusieurs personnes seront portées à s’isoler et à bouger moins ce qui aura comme conséquence d’augmenter les sentiments de dépression ainsi que le risque de chutes.

Chez le proche aidant [5]

Les proches aidants devront eux aussi gérer avec les conséquences du glaucome chez l’être cher. Généralement, il y aura une augmentation graduelle du niveau d’aide à apporter en lien avec la diminution progressive de la vision. Cela pourrait mener à des symptômes de détresse psychologiques tels que:

    • Fatigue
    • Angoisse
    • Isolement
    • Irritation
    • Mécontentement
    • Déprime
    • Perte d’appétit
    • Difficultés à trouver le sommeil

Malheureusement, si ces symptômes persistent, le proche aidant pourrait devoir faire face à des problèmes de santé plus aigus.

Peut-on traiter le glaucome chez nos aînés?

Il est important de comprendre qu’il n’existe pas de traitements qui guérit le glaucome mais bien des traitements qui soulage les symptômes et qui ralentissent la progression de la maladie. Il existe trois classes de traitements possible:

    1. Topiques
    2. Au laser 
    3. Chirurgicaux

Afin de mieux comprendre la différence entre ces types de traitements, nous vous invitons à visiter la section « Les traitements » du site de la Fondation du Glaucome du Québec.

Comment contrer les conséquences pour le proche aidant?

Pour les proches aidants, nous croyons qu’il est important qu’ils reconnaissent, acceptent et partagent leurs émotions. Comme toute personne, ils ont leurs limites et ils doivent savoir les reconnaître et les respecter. Il est primordial que le proche aidant prenne soin de sa propre santé en prenant du temps pour se reposer et faire des choses qui lui plaisent. Plusieurs ressources externes tel que L’appui pour les proches aidants d’aînés peuvent offrir du soutien et des services. Nous recommandons aux proches aidants de communiquer avec eux si jamais ils se sentent submergés ou dépassés par la situation.

La physiothérapie peut-elle aider à traiter le glaucome chez nos aînés?

Comme mentionné ci-haut, il n’existe à ce jour, aucun traitement curatif pour le glaucome. Cependant, un mode de vie actif peut contribuer positivement à votre santé. En restant actif, on ralentit le processus de la maladie par la prévention des facteurs précipitant.(Ex.: problèmes de circulation, l’inflammation, certaines infections et problèmes métaboliques)

 

Si vous ne savez pas par où commencer, nous sommes là pour vous aider. Chez Physiothérapie S.MOBILE nous pouvons venir vous assister de différentes façons:

    • Par la création d’un programme d’exercice adaptés à vos besoins et celui de votre proche
    • En vous démontrant les méthodes les plus sécuritaires pour aider votre proche lors de ses déplacements et promouvoir son autonomie!

 N’hésitez pas à communiquer avec nous ici pour savoir comment nous pouvons vous aider!

 

Brenda Du Sault, TRP

 

 

 

CALL ME
+
Call me!